Tél.:
514 642-6004

Les avantages du CRÉDIT-BAIL : un mythe ou une réalité?

Plusieurs chefs d'entreprises continuent à penser que seule la banque du coin est le meilleur endroit pour se financer lors de l'acquisition d'équipement. C'est une erreur des plus fondamentales. En effet, centraliser tous ses emprunts à la même institution financière met, sans équivoque, l'entreprise dans des positions très vulnérables vis-à-vis de son banquier.

Le vieil adage " ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier" s'applique aussi au niveau du financement : diversifier ses sources d'emprunt vous permet d'être plus indépendant avec votre banquier. C'est lorsque la tempête passe et que vous avez diversifié vos sources d'emprunt que vous êtes en position de force en limitant la possibilité à votre banquier de rappeler vos marges de crédit. De plus, votre banquier est bien plus heureux de savoir qu'il n'est pas le seul à supporter les emprunts de votre entreprise.

Regardons maintenant quelques avantages du crédit-bail et certains aspects juridiques pour ce type de financement des plus spécialisés.

Le crédit-bail préserve les marges de crédit établies

Vous pouvez, sans attendre, vous équiper d'un matériel nouveau qui soit une source de profits, et cela, sans toucher à votre fonds de roulement. Vous conservez vos actifs en employant votre capital d'exploitation là ou le rapport est élevé - pour les stocks ou pour un travail en cours - plutôt que de l'immobiliser pour un matériel qui peut être loué.

Le crédit-bail : un loyer fixe

Un contrat de crédit-bail n'est pas affecté par la fluctuation des taux bancaires.

Financement à 100%

Généralement, aucun dépôt n'est nécessaire. Le premier loyer est imputé au compte dès l'installation du matériel.

Le crédit-bail vous aide à prévenir la désuétude

Les progrès de la technologie sont si rapides; ce qui est nouveau aujourd'hui peut devenir désuet dans quelques années. Parce que le PROGRAMME DU CRÉDIT-BAIL est souple, il peut être plus facile et plus économique pour vous d'échanger votre matériel si vous le louez au lieu de l'acheter - parce que votre bureau ou votre usine suit l'évolution actuelle et devance la concurrence.

Les loyers versés sont rentables

Verseriez-vous, plusieurs années à l'avance, le salaire de votre personnel ? C'est cependant ce que vous faites lorsque vous achetez. Avec le crédit-bail, vous payez l'utilisation du matériel alors qu'il produit des bénéfices.

Le crédit-bail est une protection contre l'inflation

En tant que locataire, vous payez le matériel d'aujourd'hui avec l'argent de demain. Au fur et à mesure que l'inflation augmente, vos loyers demeurent les mêmes. En fait, vous payez moins parce que chaque dollar de votre mensualité perd de la valeur chaque année.

Le crédit-bail est très fréquemment utilisé par le chef d'entreprise. Cependant, il faut connaître son mécanisme juridique pour éviter les litiges. Le crédit-bail est une opération juridique faisant intervenir trois acteurs : un utilisateur, un vendeur et un organisme financier. Le mécanisme du crédit-bail comporte donc la mise en place de trois opérations successives :
  1. accord sur le choix d'un matériel entre le fournisseur et le client et sur la remise d'un bon de commande;
  2. signature d'un contrat de crédit-bail permettant le financement de l'opération;
  3. signature du procès-verbal de réception du matériel qui va déclencher le paiement du vendeur et le versement du premier loyer par l'utilisateur.

La connaissance du mécanisme du crédit-bail permet d'éviter certains pièges notamment :

  • La signature anticipée du procès-verbal de réception : parfois, cette signature à lieu en même temps que celle du bon de commande et de la demande de financement. La signature de ce procès-verbal signifie que l'utilisateur est censé avoir reçu le matériel et vérifié sa conformité avec le bon de commande. En cas d'un retard de la livraison du matériel et/ou de la non-conformité de celui-ci par rapport au bon de commande, le locataire devra acquitter les loyers quand même. Par ailleurs, il faut donc commander sous réserve d'obtention du financement par crédit-bail.
  • La suspension des loyers en cas de problèmes avec le matériel : la confusion entre l'organisme financier et le vendeur peut être la source de gros problèmes. Lors de l'achat, il est d'usage dans tous les contrats du bail de transférer l'ensemble des actions à l'utilisateur vis-à-vis du vendeur notamment en cas de vices cachés d'entretien, de garantie ou de maintenance. De cette façon, si le matériel ne fonctionne pas ou est détérioré, l'utilisateur ne pourra en aucun cas suspendre le versement des loyers en attendant que le matériel soit réparé. Il est essentiel de choisir un fournisseur fiable qui ne risque pas de déposer son bilan.
  • Cession du matériel sans l'accord de l'organisme financier : l'utilisateur n'étant pas propriétaire du matériel ne peut céder celui-ci sans l'accord exprès de l'organisme financier. Sans un accord écrit, la cession ou la vente du matériel est nulle. L'accord sera généralement subordonné à l'engagement solidaire du cédant et de l'acquéreur jusqu'au terme du contrat. Pour éviter tout problème, il faut vérifier après quel délai le matériel peut être racheté par l'utilisateur (clause option d'achat). Une fois le matériel acheté pour sa valeur résiduelle, il pourra être vendu librement.
En conclusion, le crédit-bail est une excellente solution alternative en financement et permet une diversification financière.

Les avantages du CRÉDIT-COMMERCIAL : un mythe ou une réalité?

Vous croyez que votre banque est le meilleure endroit pour obtenir du financement commercial pour l'acquisition d'équipements? Si c'est le cas, cela pourrait vous coûter cher!

Plus d’infos ...

Solutions en crédit-bail adaptées...
Courtier Crédit Bail.com
3009, Boul. de la Concorde Est, suite 102 Laval, QC H7E 2B5
Droits d’auteur © 2010